Corine Pagny

‍Dessin ‍et ‍performance ‍sont ‍inséparables ‍dans ‍cette ‍recherche ‍constante ‍de ‍nouvelles ‍pistes. ‍La ‍performance ‍est ‍ici ‍un ‍médium ‍qui ‍mène ‍à ‍une ‍écriture ‍poétique ‍qui ‍se ‍veut ‍instinctive ‍et ‍poétique, ‍engagée ‍parfois. ‍Ce ‍dessin ‍revisité, ‍déconstruisant ‍la ‍représentation, ‍crée ‍la ‍surprise ‍ou ‍l’émotion, ‍l’intérêt ‍surtout. ‍Corine ‍Pagny ‍donne ‍à ‍voir ‍le ‍spectacle ‍du ‍dessin ‍porté ‍par ‍la ‍rencontre ‍avec ‍le ‍vivant, ‍se ‍libérant ‍des ‍conventions, ‍offrant ‍aux ‍regards ‍une ‍sorte ‍d’aventure ‍de ‍la ‍création.

‍La ‍ligne ‍est ‍ici ‍trajectoire ‍et ‍temps. ‍Celle ‍sur ‍laquelle ‍Corine ‍Pagny ‍avance ‍comme ‍un ‍funambule ‍à ‍chaque ‍performance, ‍un ‍dessin ‍nomade ‍qui ‍advient ‍en ‍tournant ‍le ‍dos ‍au ‍but, ‍ne ‍faisant ‍qu’en ‍défaisant. ‍On ‍pense ‍à ‍la ‍«qualité ‍de ‍temps» ‍de ‍Léonard ‍de ‍Vinci, ‍car ‍«la ‍main ‍qui ‍suit ‍et ‍fixe ‍une ‍ligne ‍saisit ‍le ‍temps ‍et, ‍donc, ‍la ‍dimension ‍d’une ‍idée ‍projetée ‍dans ‍et ‍avec ‍le ‍temps.1» ‍La ‍performance ‍pourrait ‍bien ‍dessiner ‍le ‍temps. ‍(Isabelle ‍Poussier)

une réalisation

©24H de l’art